Vous êtes ici : Accueil > Usine d’incinération > Principe de fonctionnement

Les camions de produits entrant (déchets, boues, chaux, …) ou sortant (mâchefers, REFIOM, ferrailles, …) sont pesés sur un pont bascule automatique. Le quai de déchargement des déchets ménagers est entièrement couvert et maintenu en constante dépression afin d’éviter toute odeur à l’extérieur du site.

D’un volume de 4 000 m3, la fosse de stockage reçoit les déchets après le pesage. Deux ponts roulants ont été installés afin d’assurer une homogénéisation des déchets à introduire dans le four.

Les boues de station d’épuration sont déversées dans une trémie avant d’être reprises et stockées dans un silo étanche de 250 m3. Ces boues sont incinérées dans le four grâce à un système combiné de pompe hydraulique et de projeteur.

Après introduction dans la trémie d’alimentation, les déchets brûlent sur un plan légèrement incliné, constitué de trois grilles.

L’énergie produite est récupérée par une chaudière sous forme de vapeur surchauffée à 350°C et 40 bars. La vapeur est valorisée sous forme électrique grâce à un turboalternateur de 3 592 kW.

La vente de l’électricité permet une économie importante sur les coûts d’exploitation de l’usine.

Les fumées sont traitées avant d’être rejetées à l’atmosphère en quatre phases successives (injection d’urée, injection de chaux sèche, injection de coke de lignite et dépoussiérage sur filtres à manches) auto-surveillées en continu afin de satisfaire en permanence aux exigences réglementaires :

  1. Injection d’urée liquide pour le traitement des Oxydes d’Azote
  2. Atomisation et injection de chaux sèche pour capter les polluants gazeux acides.
  3. Injection de coke de lignite activé pour le piégeage des dioxines, furanes, et métaux lourds.
  4. Dépoussiérage sur filtres à manches pour l’abattement des teneurs en polluants particulaires.

- Schéma de fonctionnement de l’usine d’incinération de Passy (cliquer sur l’image) : JPEG

Début 2013, le procédé de traitement des Oxydes d’Azote a été amélioré pour réduire les émissions de 180mg/Nm³ à moins de 80mg/Nm³.

Les suies récupérées tout au long du parcours des fumées sont acheminées par des vis sans fin jusqu’à un dispositif d’ensachage en big-bags.

Les mâchefers issus de l’incinération sont criblés, broyés et déferraillés, puis contrôlés après une phase de maturation sur le site. Ils sont ensuite valorisés en technique routière selon la réglementation en vigueur.

Les ferrailles et métaux non-ferreux récupérés sont valorisés en sidérurgie.

Les eaux du process de l’usine ainsi que les eaux de ruissellement issues de l’aire de maturation des mâchefers sont traitées (remise à pH). Depuis juillet 2008, elles sont filtrées puis réutilisées dans le procédé d’incinération. Cela permet la réduction de la consommation d’eau et aucun rejet d’eaux process.

Film sur le traitement des déchets ménagers réalisés pour le SITOM des Vallées du Mont Blanc en mai 2013 par Elodie Pelloux. www.filmerrant.com


Traitement des déchets ménagers - SITOM vallées... par filmerrant