Vous êtes ici : Accueil > Usine d’incinération > Surveillance de l’impact sur l’environnement

Conformément à l’arrêté préfectoral d’exploitation de l’usine, l’exploitant doit réaliser annuellement un programme de surveillance par la réalisation de prélèvements à proximité de l’usine et sur un site de référence « témoin » éloigné de l’usine.

Les prélèvements sont réalisés au niveau :
- de l’air
- des sols
- des végétaux (thym et choux)
- du lait
- des lichens
- des retombées atmosphériques

Les concentrations de dioxines-furannes, de PCB-DL et de 13 métaux lourds (As, Cd, Co, Cr, Cu, Hg, Mn, Ni, Pb, Sb, Tl, V, Zn) sont recherchées dans chaque prélèvement.

  • Localisation des points de surveillance dans l’environnement.

  • Bio surveillance par les lichens

    La bio surveillance par les lichens est analysée par un bureau d’étude indépendant Aair-lichens qui est spécialiste de la détection de la pollution de l’air par les lichens. Cette méthode exclusive, reconnue et brevetée utilise les lichens dans le cadre du suivi environnemental de l’industrie et notamment les UIOM ( usines d’incinérations ménagères ). Elle permet l’analyse précise des taux de dioxine et de métaux (...)
  • Plan de surveillance environnemental par BioMonitor

    La surveillance environnementale est également assurée par un bureau d’études indépendant BioMonitor qui est certifié pour ses activités relatives à la qualité de l’air et à l’évaluation environnementale dans le milieux routier et industriel. Résultats de la bio surveillance du site de Passy en 2015 :
  • Air Rhone - Alpes

    Air Rhône-Alpes a initié en 2006 un programme régional pour la surveillance des dioxines et métaux lourds. Le contenu de ce programme est détaillé dans le document ci-dessous. Le SITOM des Vallées du Mont-Blanc a adhéré au réseau en 2015.